¡A Tomar Viento!

Viaje a vela por el Mediterráneo

Cagliari en Sardaigne – Italie //1

Cagliari est la capitale de la Sardaigne, avec environ 150 000 habitants. On y trouve de nombreuses ruelles étroites aux édifices colorés, des restaurants, des bars et des magasins partout. C’est un lieu plein de vie joliment décoré pour les fêtes de fin d’année.

Nous avions prévu de faire une halte en cette période de fêtes, alors nous avons choisi cette grande ville pour nous offrir un long mois à quai. Nous avons choisi Porto Karalis, pas le plus cher mais pas non plus le plus low-cost afin d’être proche du centre et de profiter d’un service agréable. Et nous n’avons pas été déçu mais je publierais un article consacré au port afin d’entrer dans les détails.

Dans cette région, en décembre, il fait en moyenne 15 degrés dans l’après-midi. Ce qui est tout doux pour la française du nord que je suis. Nous profitons de très belles journées de soleil même si le vent souffle souvent et que nous restons plus d’une fois bloqués dans le bateau à cause de la pluie et du mauvais temps.

J’aime passer Via Roma, il s’agit d’une rue piétonne qui longe le port tout en suivant un axe routier important. Mais on s’y promène sous des arcades remplies de boutiques de luxe, de bars et de restaurants. Nous avons profité à de nombreuses reprises de ses lumières suspendues pour les fêtes, simple et efficace.

Oups, désolée pour le flou !

Un peu plus loin, j’ai aimé cet hotel énorme également décoré des mêmes lumières.

Comme d’habitude, j’aime les rues et ruelles étroites. Je me sens un peu comme à Barcelone dans le quartier du Raval ou de Barceloneta.

Les bâtiments sont hauts et les couleurs sont chaudes mais restent dans les mêmes tons. L’architecture des balcons est travaillée et certains propriétaires aiment particulièrement les plantes.

On peut y flanner sur de nombreuses et jolies rues piétonnes remplies de commerces. Mais on y trouve surtout des vêtements et des chaussures. Autant dire que je n’ai pas craqué mon porte monnaie, ma valise est pleine et je crois que le capitaine n’a plus aucun placard à me prêter.

Nous avons fait un tour par le « Bastione di Saint Remy » qui est, je pense, un des lieux les plus agréables de la ville.

Situé en hauteur, cette sorte de grandre place surplombe une partie de la ville. On peut y savourer un long moment paisible en admirant la mer, les bâtiments anciens et colorés, la ville, les montagnes au loin, la place et ses occupants, les rues en contrebats, les terrasses des immeules d’en face et les immenses escaliers (malheureusement fermés pour travaux lors de notre passage).

Nous sommes passés par l’ « Anfiteatro Romano di Cagliari » que j’avais hâte de vister. Jai été déçue. C’est beaucoup plus petit que ce que j’imaginais et presque laissé à l’abandon. Nous avons eu l’impression que le site était en travaux mais rien ne semblait vraiment être prévu pour quelconque visiteur. Vous pouvez voir les filets de sécurités oranges et les materiaux de construction laissés à l’abandon sur le côté.

Nous sommes passés plus d’une fois près de l’égilse « Chiesa di S. Eulalia » et de sa tour. Il faut grimper une paire d’escalier pour atteindre sa porte.

Lors d’une de nos premandes, nous sommes tombés sur cette ruelle (Via San Saturnino) étrange qui abrite des mètres et des mètres de tags. Tout semblait neuf et bien réalisé. Et puis, nous nous sommes apperçus que derrière ces murs, abritait une association d’art de la rue. J’ai bien aimé cet endroit. On y est comme dans un autre monde.

Un soir, nous sommes allés écouter un peu de musique dans un bar appelá le Eight. Ce que j’ai surtout adoré, c’est le sous sol en pierre, creusé à même la roche.

En vivant dans un port, nous avons parfois de bonnes surprises en rentrant chez soi.

Et puis, nous avons testé plusieurs bars, pub et caffeterias. Nous avons mangés des hamburgers, des salades, des pizzas et des pâtes à foison. Mais mon lieu favoris est le Raffé, il s’agit d’un bar Lounge, avec une connection internet en Wifi du tonerre, des sièges moltonnés avec pleins de coussins, de la musique, une équipe avec le sourire et très agréable, du thé, du café et de quoi grignoter etc. Vraiment top ! J’y ai passé plusieurs heures pour sortir un peu du bateau.

Aux français : évitez les croissants et pains a chocolat en italie. il sont immondes, ils ajoutent je ne sais quoi de sucré collant et ils n’ont rien de gourmants et croustillants comme en France.

Comme je le disais, nous avons passé les fêtes ici. Pour Noël, n’étant que deux, nous voulions aller au restaurant pour changer un peut de l’ordinaire pour cette soirée spéciale. Les seuls qui proposaient un dîner en profitaient pour démultiplier les prix. Alors, comme nous aimons ne pas faire comme tout le monde, nous avons fêter Noël au restaurant, en Sardaignes, le 23 décembre ! Pourquoi pas ? Nous avons tout de même cuisine (le capitaine s’est mit aux fourneaux) un dîner très sympas : un bœuf carotte au vin rouge. À vrai dire, ce repas éait meilleur que ce que nous avions mangé au restaurant la veille.

Ci-dessous, qelques photos de « L’Imperfetto », le restaurant que bous avonschoisi pour célébrer Noël.

Pain italien, sauce tomate et un oeuf. Bon mais un peu fade.

Lasagnes, avec oignons rouges confits. Il n’y a pas grand chose à manger et ça manquait de saveur !

Le dessert était ce qu’il y avait de meilleur. Un fondant au chocolat vraiment fondant !

Nous avons tenté les desserts typiques de Sardaignes. Je n’ai qu’une chose à dire : « Beurk ! ». Mais c’est question de goût. Malheureusement, je n’ai pas le nom et je ne le trouve pas sur internet. Il est fait avec de la fleur d’oranger je pense. Je ne suis pas difficile mais je déteste ça, du coup Chema doit le manger tout seul.

Pour le nouvel an, une petite salade Caesar réalisée avec brio par Chema et un concert avec feu d’artifice en ville. Ils ont presque râté le décompte, alors on a passé le cap de la nouvelle année dans un moment de confusion. Le groupe italien semblait apprécié mais nous avons préféré le plus petit concert de reprises de chansons des années 80 et 90. Peut-être un peu plus dans nos âges. Ah, on se fait vieux !

J’ai aimé regarder les lenternes de papier s’envoler au dessus de la ville.

Bref, pour passer les fêtes en Sardaigne, je pense que Cagliari est un très bon choix. Si vous êtes entre amis ou en famile, il y a de quoi faire. D’ailleurs, un marché de Noël est ouvert presque tous les jours sur la « Piazza Jenne ».

À la prochaine pour la suite de notre séjour à Cagliari ! Et Bonne année 2018 à tous !!!

Précédent

La Côte-Est de la Sardaigne – Italie

Suivant

  1. nadia

    Tout est splendide et vous vivez de sacrées « vacances » en Sardaigne, profitez-bien de ce mois de pause et du soleil !
    Bonne année 2018 avec pleines de belles aventures !!!
    Bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.