¡A Tomar Viento!

Viaje a vela por el Mediterráneo

Cagliari en Sardaigne – Italie //3 FINAL

Ces dernières semaines à Cagliari nous ont donné le temps de terminer la nouvelle fixation des panneaux solaires. Voici plusieurs photos du travail en cours et achevé.

Autant vous dire que toutes ces jolies bandes bleues correspondent à de nombreuses heures de coutures !

Lorsque le vent soufflera de nouveau comme un fou, nous ne devrions plus avoir à nous inquiéter. Grâce aux tissus cousus à même la toile et aux accroches aux six emplacements de chaque panneau, le vent ne peut plus s’engouffrer sous le plastique et les plier jusqu’à leur rupture.

Grâce à ces deux panneaux solaires, nous pouvons charger les batteries entre 6 et 8 ampères.


Nos amis Emanuella et Alberto nous ont fait visité le promontoire du Golf de Cagliari, aussi appelé « Sella del Diavolo ».

Notre amie nous a raconté la légende d’une lutte épique entre les anges et les démons qui a eu lieu dans le ciel au-dessus du golfe de Caglirari. Lucifer, renversé de son cheval (en vol, oui c’est ça !) serait tombé , perdant dans le même temps sa selle qui a fini sur le promontoire, en lui donnant cette forme particulière.

Nous sommes grimpés tout en haut et avons contemplé le paysage magnifique qui se présentait à nous.

Ce qui est amusant c’est que c’est justement au niveau de cette plage que nous avons posé l’encre la veille de notre arrivée à Cagliari. Nous avons donc admiré la plage depuis la terre après l’avoir découvert depuis la mer.

Lors de notre balade pour tester le moteur, nous sommes passés devant l’assise du diable. En voici deux autres points de vue, depuis la mer cette fois.

La mer y était d’un bleu incroyable, ce fameux esmeralda.

Cest bien la mer sous nos pieds, pas la piscine du coin !


Nous avons visité une autre partie de la ville et avons apprécié le « Santuario di Nostra Signora di Bonaria ».


Pour nous occuper, nous avons appris à cuisiner une tarte à base de farine de châtaigne en vente en Italie. La recette originale ne nous a pas convaincu, alors nous avons fait à notre sauce et en est sortie un dessert que l’on se bat pour grignoter.

Lors de nos balades, nous sommes tombés sur cette magnifique américaine. On trouve de tout lors de ce voyage !

Enfin, nous avons découverts de nouveaux lieux très sympas, afin de boire une bonne bière et de manger les jambons et fromages typiques de la région.

Je suis rebatisée Emilia en Italie !


Un de nos petits coins avec vue sur le port. Très joli !

Me voilà arrivée à la fin de mes histoires sur Cagliari et sur la Sardaigne. Nous partons maintenant pour la Sicile. Mais avant d’y arriver, nous devons effectuer notre plus grande traversée depuis le début de notre voyage !

Nous commencerons par rejoindre la pointe Sud-Est de l’île afin de partir tranquillement pour environ un jour et demi de navigation non-stop en pleine mer méditerranéenne (nuit et jour pour ceux qui ne seraient pas sûr d’avoir compris).

En avant et bon vent !

Précédent

Le coût du voyage

Suivant

Traversée de la Sardaigne à la Sicile

  1. nadia

    Très jolies photos sur tout le travail accompli (panneaux).
    Votre tarte aux pommes à la farine de châtaigne est très appétissante ainsi que votre assiette de charcuterie, patates et fromage… et la bière !

    Ca y est, vous êtes sur le départ pour la Sicile. Soyez prudents, surtout si vous faîtes une grande traversée et naviguez de nuit, nous prévenir dès votre arrivée (message sur mon portable).

    Gros bisous Emilia et bonne traversée à vous deux.

    maman

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.