¡A Tomar Viento!

Viaje a vela por el Mediterráneo

Retour « à la maison »… – Traversée Menorque – Barcelone

Nos derniers jours à Menorque se sont déroulés tranquillement, amarrés dans la calanque de Santandria, près de Ciutadella.

Entre les orages et les vents contraires, nous n’avons pas pu entammer notre traversée avant le vendredi 14 sepembre. Surtout que nous devions aussi veiller à ne pas faire face à une mer trop agitée.

En attendant, nous avons « meublé » en nous promenant mais surtout en lisant et en passant des après-midi entières dans les bars aux alentours. Je vous entends déjà rire en nous imaginant nous enfiler des litres de bières ou de sangria au soleil.

Non, il ne s’agit pas de ça. Mais plutôt de notre technique pour recharger nos ordinateurs portables et passer quelques heures connectés sans être pressés par le manque de batterie, ni gênés par les mouvements du voilier.

D’ailleurs, il a beaucoup plu ces derniers jours !

 

En rentrant ce jour-là, l’espace habituellement rempli de corps étendus en quête de bronzage, était remplacé par les eaux de la pluie diluvienne, formant ainsi une petite cascade.

La calanque de Santandria et ses alentours sont très très jolis !

Parfait pour se baigner !

On voit Calma. Nous étions amarrés au même endroit en juin 2017.

Sur l’une des plages, des canard barbotent et se promènent à deux pas des baigneurs sans peur.

Nous aurions peut-être pu visiter davantage cette partie de l’île. Mais notre « apathie » s’explique par un phénomène psychologique : pour nous, le voyage se termine. Nous venons de passer des mois à visiter et nous balader, à courir et à observer autour de nous. Alors durant ces derniers jours, il est vrai que nous avions surtout envie de rentrer ! Et la seule chose que nous avons fait est de nous détendre et de nous reposer pour être en forme pour la traversée qui nous attendait.

Nous avons tout de même eu nos petites aventures. ^^

Une nuit, les orages et la pluie ont emporté une rame de Dinghy. Le lendemain matin, nous sommes partis à sa recherche, la retrouvant près des rochers, le haut de la palme flotant entre deux petits bateaux amarrés dans la calanque.


Enfin, la dernière traversée a pu commencer…

Nous sommes parti vers 18h30 pour faire le plein de gasoil près du port de Ciutadella. Vers 19h, nous avons mis me cap sur Barcelone, avec 110 miles nautiques devant nous.

Après un superbe coucher de soleil, notre rituel bien rodé à commencé : je me suis reposée puis c’est Chema qui a piqué un petit « roupillon » sur les coussins extérieurs tandis que je assais à la barre.

Le pilote automatique est en fin de vie. J’ai l’impression que les crans permettant à la roue de tourner sont tellement usés qu’ils n’accrochent plus. De ce fait, nous avons dû nous poster derrière la roue à tour de rôle durant les 22h30 qu’a duré le trajet.

Vers minuit, je suis allée me réfugier à l’intérieur de la cabine pour dormir. Malheureusement, je n’ai pas trouvé me sommeil. Ce qui est frustrant vu que je m’endormais quelques minutes avant. Après une tentative avortée de dormir dehors, a cause d’une pluie diluvienne nous tombant de dessus, je suis retournée somnoler à l’abris.

Chema quant à lui a dormi d’une traite de 4h30 à 8h30. 4h30. Pendant ce temps j’ai admiré ce que je pouvais des étoiles, au travers des nuages qui me barraient la vue.

Afin de s’installer plus confortablement et ne pas avoir à garder constamment les yeux sur la boussole ou le GPS, nous nous guidions à l’aide des étoiles. Non pas que je sois devenue férue des astres ! Je repère simplement une constellation en face de moi lorsque je vais dans la bonne direction. Ensuite il ne me reste plus qu’à garder le voilier face à cette étoile.

Cette nuit là, le groupe devant nous n’était autre que la grande ours !
Je n’étais pas totalement dans le noir car déjà les lumières du continent éclairaient l’horizon face à moi. Pas étonnant quand on connait un peu Barcelone.

Après 2h dans la pénombre, le soleil a commencé à illuminer le ciel dans mon dos. Encore un magnifique lever de soleil a ajouter à mon panel de souvenirs.

Calma a de nouveau accueilli un passager supplémentaire, ne serais-ce qu’une petite heure. Cette libellule est venue se reposer sur dinghy.

Ça bouge… difficile de faire mieux en tenant la roue de l’autre main ^^

J’ai eu 1h de repos grace à une mer particulièrement calme. En effet, le pilote automatique a bien voulu fonctionner pour me laisser lire un peu.

Malgré le bruit du moteur, le lever du soleil était magnifique. Un casque dans les oreilles, la musique m’a accompagné dans ce moment de magie de la nature. 🙂

 

À son réveil, le capitaine a coupé le moteur et nous avons navigué à voile jusqu’à n’être plus qu’à 1h30 de Barcelone. De là nous avons poussé le moteur, ayant hâte de « rentrer ».

Même si en voyant l’état de la cabine, je savais qu’un peu de rangement m’attendait.


Ce n’est pas que nous aimions jeter nos affaires au sol… tout était rangé et posé avant que les vagues ne secouent Calma dans tous les sens et renverse le tout.

Quelle joie lorsque nous avons fait notre entrée dans le port !

L’entrée du port, avec son pont…

… qui s’ouvre toutes les demi-heure pour laisser entrer et sortir les voiliers. Le pont mène à un grand centre commercial.

Nous avons amarrés vers 17h30, soit 22h30 de traversée !
Nous voilà de nouveau à notre point de départ. 🙂

À notre arrivé, nous avions le mal de terre : vertige et mal de mer mais une fois les pieds à terre. C’est le comble !

Du coup nous nous sommes offert une bière et des tortillas ainsi que du pain avec des tomates pour nous réconforter et fêter la fin de notre belle aventure.

Car oui, ça y est… c’est la fin !

Mais ne vous en faites pas, je ne vous abandonne pas tout de suite. Il me reste des choses à vous raconter dans les prochains jours avant de vous dire « Bon vent ! ».

À très bientôt !

Précédent

Suivant

Le coût du voyage 3 : le bilan

  1. Nadia

    Oui oui ils ont bon dos les ordinateurs, bons prétextes pour faire les bars et boire de la bière (et manger) à gogo !!!
    En effet sur la vidéo il pleut beaucoup (ça me rappelle les vacances à Monampteuil) et du coup vous avez troqué la bière par de la tisane bien chaude !
    Magnifiques photos de la calanque avec le soleil et les canards !
    Heureusement que les étoiles ne bougent pas sinon vous ne seriez pas encore rentrés lol… mais ça y est vous êtes rentrés sains et sauf, vous allez pouvoir vous reposer et toi, récupérer de ton manque de sommeil !
    La photo à l’arrivée dans le port de Barcelone ressemble étrangement à votre photo le jour du départ, la seule différence c’est la couleur de votre peau… par contre Chema n’a toujours pas enlevé ses lunettes pour la photo !!!
    Contente que tu dises que le blog ne se termine pas tout de suite et que tu es encore beaucoup de choses à nous raconter, super !
    Gros gros bisous à vous deux et bravo pour votre exploit !
    maman

  2. romane rose

    Quel beau voyage et merci pour toutes vos aventures partagés. Bises Emilie 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.