¡A Tomar Viento!

Viaje a vela por el Mediterráneo

île Kea – Grèce

Parmis les îles Cyclades, la première que nous découvrons est celle de Kéa (Κέα).

Située au Nord ouest de l’ensemble, c’est la plus proche d’Athènes.

Nous avons choisi de poser l’ancre dans la baie de Vourkari (Βουρκάρι).

Nous attendions ce moment depuis des mois et nous y voilà enfin ! Les premiers paysages des îles rêvées soffrent à nous.

Dans un premier temps, j’ai été déçue. Je savais que j’allais rencontrer des paysages secs, bien différents des plaines verdoyantes de la Picardie. Mais les collines jaunes sans arbres et les bâtiments abandonnés m’ont quelque peu surpris à première vue.

Pourtant, en mettant pieds à terre, j’ai vite découvert la beauté de cette nature totalement différente de ce que je connais. Et j’adore !

Balade jusqu’au phare.

Les couleurs font partie d’une toute autre palette. Les verts sombres se mélangent aux organges cuivrés avec quelques notes de parme. Un mélange apaisant et étonnant.

Et puis, de près, les maisons en pierres aux couleurs oranges et vertes m’ont beaucoup plus.

De nombreux insectes peuplent ces herbes hautes et sèches.

Cette arraignée semble voler sur sa toile.

Près du village, une chapelle toute blanche surmonte la plage.

Une des fameuses églises aux toits bleus, la première pour l’instant !

Le cimetière avec vue sur la mer, sur fond de chemins peints en blanc.

Vous l’aurez compris, ici ce sont les couleurs qui changent tout !

 


Le soleil étant revenu, j’en ai profité pour mettre les pieds dans l’eau. Pas plus car malheureusement, la baie ne semblait pas très propre.

Cela ne semblait pas gêner ces Cygnes venus à ma rencontre. Ils ont fait leur tournée en passant près de chaque voilier à la recherche de nourriture. Nous leur avonx cédé un peu de pain.

La nuit j’ai aprécié la vue sur les quais et les côtes tout autour de nous. Les chapelles et les églises sont éclairées, les tavernas brillent de dizaines d’ampoules et les musiques provenant du village donne de la vie à l’ensemble. La baie est calme est bien protégée.

Pour notre dernière nuit, nous avons amarré à la grecque au quai du village de Vourkari, à quelques centaines de mètres de notre mouillage.

Les gérants de la taverna d’en face nous ont aidé, très sympas comme toujours ! Cet endroit est top. Surtout que nous avions accès à l’électricité, à l’eau et au wifi de la taverna, le tout gratuitement.

Impossible de ne pas comparer à Athènes et ses 40 € pour… aucun service. Plus on paie, moins on en a. C’est à ne rien y comprendre.

Le seul petit inconvénient est la musique (surtout le weekend) jusque très tard dans la nuit. Ça ne me gêne pas, surtout qu’ils passent des tubes des années 80.

Vivement la prochaine île ! J’ai comme une envie de plage et d’eau transparente pour me baigner… 🙂

Précédent

Athènes – Grèce

Suivant

Île Andros – Grèce

  1. Nadia

    Bonjour Emilie,
    Magnifique chapelle
    Sympa la photo avec les deux cygnes…
    En effet, même à travers tes photos, tout semble calme et apaisant (grâce à toutes ces couleurs pastel…)
    Le cimetière face à la mer, c’est déjà pour eux le paradis sur terre !!!
    Profitez-en bien sur les prochaines îles paradisiaques que vous allez visitées…
    Gros bisous à vous deux
    Maman

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.