¡A Tomar Viento!

Viaje a vela por el Mediterráneo

La Côte-Est de la Sardaigne – Italie

Il n’y a pas à dire, la Sardaigne c’est magnifique, même en décembre !

Comme nous souhaitons passer les fêtes de fin d’année dans le Sud de la Sardaigne, nous profitons de ces quelques jours de navigation pour contempler les paysages et les côtes que nous offrent cette île. Voici un aperçu de ce que nous avions autour de nous entre Puntaldia et la calanque de Gonone oú nous avons fait étape pour dormir.

Ici, la mer est d’une couleur incroyable : esmeralda. J’ai découvert cette couleur ici. Même en cette époque de l’année, nous avons le plaisir d’admirer l’eau translucide de cette couleur incroyable ente le bleu et le vert. Malheureusement, sur les photos on ne la distingue pas vraiment.

Je vous ai fait une petite vidéo pour cette occasion. Nous avons eu un ciel couvert, mais il faisait très bon (19 degrés selon la météo). Et le vent était de la partie !

 

Le petit port de la Calanque de Gonone n’est pas vraiment un port car il n’y pas de ponton convenable pour amarrer un voilier de 10 mètres et il protège très peu du vent et des vagues. Mais il nous a permis de nous reposer, de faire quelques courses et de contempler ceci :

Puis, nous avons repris notre chemin plus au Sud, direction Arbatax. Au cours de cette journée, j’ai adoré les roches, les montagnes, les falaises abruptes…

Dans le village d’Arbatax, nous n’avons pas trouvé grand-chose à faire. Même si j’ai eu la chance d’admirer encore une fois les surprises que nous offrent les rayons du soleil à la tombée de la nuit (enfin à 17h !!!).

Il fallait là aussi traverser les rails de chemins de fer. Cette section m’a fortement fait pensé à The Walking Dead, mais en plus vert !

Après deux nuit, nous avons tenté de continuer notre route. Mais le vent et les vagues nous arrivaient de face, il était quasi impossible d’atteindre le port suivant avant tard dans la nuit, même en étant partis à 8h00. Il n’y avait pas non plus de calanques sur le chemin où nous abriter pour la nuit. Nous avons donc rebroussé chemin. Pour illustrer la difficulté, nous allions à environ 2 nœuds (3 ou 4 km/h) en direction du Sud et à 6 nœuds (11 km/h) en revenant vers le Nord. Nous avons passé une journée supplémentaire bien au chaud au port d’Arbatax.

Par la suite, nous nous sommes dirigés en direction du port de Corallo qui nous a permis de faire une halte avant d’arriver près de Cagliari. Nous avons posé l’ancre près d’une plage de l’autre côté du port afin d’arriver aux heures d’ouverture du port.

En bref, ce que j’adore en Sardaigne, ce sont les montagnes de toutes les tailles et de toutes les formes. C’est beau de jour comme à la nuit tombée ou au lever du soleil. C’est bien différent de ces kilomètres de plages ennuyeuses que l’on a pu voir en Corse côté Est ou au sud de la France. C’est comme si on pouvait voir le temps qui a passé sur ces morceaux de terres forgés par l’érosion. Il n’y a rien de linéaire, les roches sont de toutes les couleurs et changent selon les régions que nous traversons. D’ailleurs, au Nord de l’île, il faut sans cesse contourner les petites îles et ilots. On doit presque entrer à l’intérieur des terres pour y trouver un port. Par exemple dans la région d’Olbia ou de Cagliari oú nous sommes enfin arrivés.

Précédent

Du nouveau sur le blog !

Suivant

Cagliari en Sardaigne – Italie //1

  1. nadia

    Magnifiques photos ! grâce à vous on découvre la Sardaigne… donc apparemment la Sardaigne est plus belle que la Corse… je suis tout à fait d’accord avec toi pour dire que les montagnes offrent un meilleur paysage que les étendues de plages avec hôtels, restaurants, villas etc… pas du tout le même décor !
    Bonne continuation dans la recherche d’un coin paradisiaque pour passer vos fêtes de fin d’année, peut-être que le Père Noël passera vous voir… regarde tes mails le 25 décembre !!!
    Bisous à vous deux
    Maman

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.